Biwine, le porte-bouteille design qui s’expose

Par défaut
création du designer bordelais Vincent Poujardieu

le porte-bouteille biwine est avant tout un bel objet : ici exposé à la Vieille Eglise de Mérignac

Comme le violon a son étui, la bouteille de vin a son biwine. C’est assurément par son petit air « étui à violon » que cet élégant porte-bouteille affiche une aussi précieuse allure. Et quand il est équipé de son harnais et d’une grande sangle de cuir, le biwine se porte en bandoulière pour le plus grand bonheur des cyclistes amateurs de vin. Et ils sont de plus en plus nombreux!

Le biwine, on l’aura compris est avant un bel objet et cette qualité lui a valu d’être exposé à la Vieille Eglise Saint-Vincent de Mérignac où le designer bordelais Vincent Poujardieu présentait une dizaine de ses créations, de la pièce unique monumentale comme la table Z aux objets de série comme le biwine.  Côté conception, la coque du biwine qui est constituée à 90 % de fins granulés de liège compressés et agglomérés a été élaborée en collaboration étroite avec la société Amorim Cork Composites, filiale du groupe portugais Amorim, spécialiste mondial du bouchage à partir de liège. « La mise au point de cette coque de 20 mm d’épaisseur avec sa forme courbe est une prouesse technologique, explique Claudia Courtois, éditrice du biwine, car jusque là les produits issus des chutes de ce premier écorçage sont plats et peu épais comme les plaques murales d’isolation. »

Au bonheur des cyclistes

Les cyclistes transportent le biwine en toute sécurité grâce à sa grande sangle qui permet de la porter en bandoulière

Les cyclistes transportent le biwine en toute sécurité grâce à sa grande sangle qui permet de le porter en bandoulière

Quant à ses qualités pratiques, on retiendra que le biwine en plus d’être lavable, hermétique et anti choc est aussi isotherme. La coque de liège assure en effet une protection thermique prolongée qui permet à une bouteille sortie du réfrigérateur à 6°C de garder une bonne fraîcheur au vin qu’elle contient même si le biwine et son heureux possesseur doivent pendant ce temps affronter des températures estivales flirtant avec les 30°C. De quoi préserver les qualités gustatives du breuvage. Objet design, le biwine est aussi le reflet d’un mode de vie. Equipé de son harnais et d’une grande sangle de cuir,  il se porte en bandoulière et cet habillage le métamorphose alors en « porte bouteille-kit main libre » faisant ainsi le bonheur des cyclistes qui peuvent alors transporter une bouteille de vin, en toute sérénité et sans risque de casse. C’est la société Cop Biwine (prix public 128€ TTC, port compris) qui organise la commercialisation du biwine.  Pour l’heure Il est aussi en vente dans plusieurs boutiques bordelaises, y compris dans les boutiques de plusieurs Châteaux viticoles. La version actuelle est adaptée à la forme des bouteilles bordelaise et bourguignonne. Un modèle « bouteille champenoise » est prévu.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s