« les petits hasards … » Episodes 1 à 6 à la RTBF

Par défaut
La médecine par chimiothérapie doit son origine à dramatique qui s'est produit fin 1943  en Italie lors d'un raid aérien meurtrier pour la flotte alliée

La chimiothérapie des cancers a pour origine un dramatique hasard qui s’est produit fin 1943 en Italie lors d’un raid aérien meurtrier pour la flotte alliée

Les 6 épisodes du feuilleton des « petits hasards dans les sciences » ont été diffusés sur les ondes de la RTBF Première du 14 avril au 21 avril 2014.

Réalisés par Véronique Thygerghien pour l’émission scientifique-santé O Positif ces 6 épisodes retracent chacun le récit de 2 découvertes pour lesquelles le hasard sous des formes variées a joué un rôle direct ou indirect pour conduire, parfois des années plus tard, à une grande avancée médicale. Chaque épisode est « ré-écoutable » dans les liens qui suivent. L’approche est particulièrement claire, bien rythmée et pédagogique notamment grâce à des reformulations judicieuses qui rassurent l’auditeur. Bref, une mise en scène radiophonique si vivante et  chaleureuse qui forcément vous fait aimer les sciences ! CQFD

Dans l’ordre, on écoutera l’épisode  1 du lundi 14 avril, avec l’invention du stéthoscope en 1816 par le docteur René Laennec et la mise au point du « Pap Test » dans les années 50 à écouter à partir de la minute 31.
Mardi 15 avril, l’épisode 2 raconte deux découvertes : celle de l’effet anesthésiant du protoxyde d’azote par Horace Wells en 1848 et celle de l’isochronisme des pendules en 1583 par Galilée qui ouvrira la voie à la mise du premier pulsomètre à écouter à partir de la minute 33.
Avec l’épisode 3 du mercredi 16 avril, il a été question de deux observations fortuites : celle par laquelle une infirmière anglaise en 1956 a mis en évidence les vertus du soleil pour lutter contre la jaunisse du nourrisson et celle qui a permis en 1890 dans un hôpital de l’actuelle Jakarta de révéler la première vitamine à écouter à partir de la minute 33.
Avec l’épisode 4, jeudi 17 avril, deux autres deux découvertes ont été évoquées : le drame de Bari en 1943 et la première mise en évidence des neurotransmetteurs en 1921
à écouter à partir de la minute 34 .
L’épisode 5 du vendredi 18 avril a raconté le hasard de la mise eu point des anxiolytiques en 1955 et celui qui en 1880 a conduit Louis Pasteur vers la mise au point du principe de la vaccination à écouter à partir de la minute 32.
Enfin, avec l’épisode 6 du lundi 21 avril deux observations fortuites liées aux antibiotiques ont été évoquées : celle, très célèbre, de leur découverte en 1921 par Alexandre Fleming et celle faite vers 1980 qui a permis la mise en évidence d’une famille nouvelle de molécules, les PAM, pour « peptides anti microbiens » lesquels seraient de sérieux candidats pour remplacer les antibiotiques dans les cas de résistances à écouter à partir de la minute 34

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s